Catholique pratiquant


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Fêtes du jour ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:12 par Ramtruck01

» Psaume du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Lectures du Jour ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Meditation du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:09 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:00 par Ramtruck01

» a-t il quelqu-un?
Dim 24 Avr - 22:43 par Ramtruck01

» Pensées du jour
Dim 20 Sep - 6:26 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Sept )
Dim 20 Sep - 6:24 par Ramtruck01

» Reflexion du Jours ( 20 Sept )
Dim 20 Sep - 6:22 par Ramtruck01

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
anipassion.com
Partagez | 
 

 Fêtes du jour ( 12 Avril )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 18:37

St Joseph (Giuseppe) Moscati, le médecin des pauvres
St Sabas le Goth, martyr (334-372)
Ste Teresa de Jesús de Los Andes, vierge (1900-1920)
Ste Vissia, vierge et martyre († 250)
St Jules I, pape (35e) de 337 à 352
St Zénon, évêque de Vérone, martyr († v. 372)
St Constantin, évêque de Gap († après le 517)
St Damien (Damiano), évêque en Lombardie († 697)
St Basile, évêque dans l'Hellespont († 735)
St Erkembode, évêque de Thérouanne († 742)
St Alfier (Alferio), abbé en Campanie († 1050)
Bx Laurent, prêtre o.s.h. au XIVe siècle
St David Uribe, prêtre et martyr (1889-1927)
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 18:44



Saint Joseph Moscati

le médecin des pauvres
Médecin et Saint de Naples



La fête liturgique, initialement prévue le 12 avril (dies natalis), a été déplacée, à la demande des Jésuites de Naples, pour éviter que celle-ci ne tombe pendant la Semaine Sainte, ou une semaine proche de Pâques.

Celle-ci est donc le 16 novembre, date du transfert des restes de Joseph Moscati dans l'église du Gesù Nuovo, trois ans après sa mort.

Mais, puisque soit le Martyrologe Romain que bon nombre de calendriers ont gardé la date du 12 avril, votre serviteur a placé cette composition hagiographique aux deux dates.



Giuseppe Moscati naît à Bénévent (en Campanie), le 25 juillet 1880, du magistrat Francesco Moscati et Rosa De Luca, des marquis de Roseto. Il fut baptisé six jours après la naissance, le 31 juillet 1880. En 1884, la famille s’installa à Naples car Francesco Moscati fut nommé Président de la Cour d’Appel de cette ville.

Giuseppe fit sa première communion le 8 décembre 1888 et reçut le sacrement de confirmation, par Monseigneur Pasquale De Siena, le 3 mars 1890.

En 1889 entre au lycée classique Vittorio Emanuele de Naples (votre serviteur a fréquenté le même lycée) où, en 1897, il obtient son baccalauréat avec mention.

Ému par l'accident d'un de ses frères, il décide de se mettre au service des malades et s'inscrit à la faculté de médecine. Il soutient une thèse sur l'uréogenèse hépatique, le 4 août 1903, et obtient son doctorat en médecine avec les félicitations du jury.

Giuseppe Moscati réussit le concours de Collaborateur Extraordinaire auprès de l'Hôpital des Incurables en 1903, puis celui d'Assistant à l'Institut de Chimie physiologique en 1908.

Il se distingua pour son travail et son dévouement pendant l'éruption du Vésuve du 8 avril 1906. Les Hôpitaux Réunis de Naples avaient une succursale à Torre del Greco, une petite ville près de Naples, à six kilomètres du cratère, où vivaient beaucoup de malades paralytiques et vieux. Moscati, en pressentant le danger, fit évacuer 1'hôpital juste avant l'écroulement du toit et sauva tous les hospitalisés. Deux jours plus tard il envoya une lettre au directeur général des Hôpitaux Réunis de Naples, proposant de gratifier les personnes qui l'avaient aidé, mais insista surtout pour qu'on ne citât pas son nom.

Suite à l'épidémie de cholera de 1911, il fut appelé par le Ministère au Laboratoire de l'Inspection de la Santé publique, pour faire des recherches sur l'origine du mal et les moyens les plus efficaces pour le vaincre. Il termina son étude rapidement, et présenta une relation sur les interventions nécessaires pour assainir la ville ; à sa grande satisfaction, il vit la réalisation de beaucoup de ses propositions.

Toujours en 1911, à 31 ans, le docteur Moscati fut reçu au concours de Collaborateur Ordinaire aux Hôpitaux Réunis et cette même année, sur l'initiative d'Antonio Cardarelli, l'Académie Royale de Médecine Chirurgicale le nomma Membre agrégé tandis que le Ministère de l'Instruction Publique lui attribuait le Doctorat en Chimie physiologique.

Outre son intense travail entre l'Université et l'Hôpital, le professeur Moscati assurait aussi la direction de l'Institut d'Anatomo-pathologie. Dans la salle d'autopsie, Le professeur Moscati avait eu une idée de faire accrocher un Crucifix avec une inscription qui mentionnait : « Ero mors tua, o mors » (Osée 13,14: « Ô mort, je serai ta mort »).

Sa mère mourut le 25 novembre 1914 du diabète ; quelques années plus tard, il fut un des premiers médecins à Naples, à expérimenter l'insuline et à enseigner à un groupe de médecins les modalités du traitement du diabète. L'insuline fut expérimentée sur les humains pour la première fois en janvier 1922.

Pendant la Ptremière guerre mondiale, il fit une demande d'enrôlement volontaire, qui ne fut pas acceptée. Les autorités militaires préférant lui confier les soins aux blessés. L'Hôpital des Incurables fut militarisé. Il visita et soigna environ 3.000 militaires.

Le Conseil d'administration de l'Hôpital des Incurables le nomma officiellement, en 1919, Directeur de la IIIe Salle Masculine, tandis qu'il continuait à enseigner à un grand nombre d'étudiants.

Le 14 octobre 1922 le Ministère de l'Instruction Publique lui attribua la libera docenza (titre académique italien permettant d'enseigner à titre privé dans les universités et les autres instituts supérieurs) en Médicine Clinique.

Trois jours après Moscati écrivit: « Aime la vérité, montre la personne qui tu es, sans feinte et sans peur, sans aucun ménagement. Et si la Vérité te vaut la persécution, toi, accepte-la, si elle t'apporte le tourment, toi, supporte-le. Et si pour la Vérité, il te fallait sacrifier toi-même et ta vie, sois fort dans le sacrifice ».

Le 12 avril 1927, un mardi saint, le professeur Moscati, après avoir participé à la messe, comme chaque jour, et reçu la communion, passa la matinée à l'hôpital, puis il rentra chez lui et après le repas, il s'occupa, gratuitement comme d'habitude, des patients qui venaient le consulter à son domicile. Vers 15 h, il eut un malaise et s'assit dans son fauteuil, où il s'éteignit sereinement. Il avait 46 ans et 8 mois.

Son corps fut enseveli au cimetière de Poggioreale. Mais trois ans plus tard, le 16 novembre 1930, sur l'insistance de plusieurs personnalités du clergé et du laïcat, l'archevêque de Naples, le cardinal Alessio Ascalesi, permet la translation du corps du cimetière à l'église du Gesù Nuovo, au milieu d'une double haie de personnes. Le corps fut déposé dans une salle derrière l'autel de Saint François Xavier et aujourd'hui une pierre en marbre, à droite de cet autel, le rappelle encore.

Le 25 octobre 1987, à 10 h du matin, place Saint-Pierre, à Rome, le Bx Jean Paul II (Karol Józef Wojtyła, 1978-2005), en présence de plus de 100.000 personnes, proclama et admit officiellement Giuseppe Moscati au nombre des Saints (60 ans après sa mort).

Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 18:48



Saint Sabas le Goth

Martyr
(334-372)




Sabas avait embrassé la religion chrétienne dès sa jeunesse, et il conçut tant d'estime pour la perfection, qu'il en fit le but unique de sa vie. Élevé au milieu du peuple des Goths, presque entièrement païen à cette époque, il sut échapper aux dangers d'un tel milieu et se conserver juste et pur au milieu de la corruption, pénitent au milieu de la licence.

Il empêcha, par son courage et au péril de ses jours, les chrétiens persécutés de sauver leur vie grâce à une supercherie qui consistait à manger de la viande prétendument offerte aux idoles, mais non offerte en réalité.

Quelques habitants de son bourg, afin d'éviter les persécutions, voulaient jurer qu'il n'y avait pas un chrétien parmi eux ; mais Sabas s'écria : « Que personne ne jure pour moi, car je suis chrétien. » Peu de temps après, Sabas fut saisi pendant la nuit par les ennemis de la religion de Jésus-Christ, arraché de son lit, jeté sur des épines en feu et meurtri à coups de bâtons.

Le lendemain, on lui présenta ainsi qu'à un autre prêtre, prisonnier avec lui, des viandes offertes aux idoles. Tous les deux répondirent qu'on pouvait plutôt les mettre à mort. Un des bourreaux enfonça son javelot dans la poitrine de Sabas ; par miracle, le javelot ne laissa aucune trace ni ne causa aucune douleur au martyr : « Vous avez cru me tuer, dit-il au barbare, mais je vous affirme que je n'ai rien senti ; votre instrument a été pour moi comme un flocon de laine inoffensif. »

Loin d'être touchés du prodige, les persécuteurs le menaçaient de le jeter dans le fleuve voisin : « Soyez béni, Seigneur, s'écria-t-il, et que le nom de votre Fils Jésus-Christ soit béni dans tous les siècles ! » Les soldats du tyran voulaient le renvoyer ; mais Sabas leur dit : « Faites ce qui vous est ordonné. » Ils le prirent donc et le jetèrent dans le fleuve. Sabas n'était âgé que de trente-huit ans. Son corps, retiré du fleuve, fut laissé sur le rivage pour devenir la proie des bêtes féroces ; mais il demeura intact, fut enlevé par les fidèles et reçut une sépulture honorable.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 18:54



Sainte Thérèse de Jésus de Los Andes

vierge
Novice chez les Carmélites déchaussées
(1900-1920)




Thérèse de Jésus (dans le siècle Juanita Fernández Solar) est la première chilienne et la première carmélite américaine élevée à l'honneur des autels. Elle est née à Santiago du Chili le 13 juillet 1900, dans une famille chrétienne aisée. Ses parents s'appelaient Miguel Fernández et Lucía Solar.

A partir de 6 ans elle accompagna sa mère à la messe presque chaque jour avec le grand désir de communier, ce qu'elle fit pour la première fois le 11 septembre 1910. Dès lors elle aimait à communier chaque jour et à s'entretenir longuement avec Jésus, « son ami ».

Elle vécut aussi dès son enfance une intense vie mariale, qui fut un des piliers de sa vie spirituelle. La connaissance et l'amour de la Mère de Dieu anima et soutint chaque étape de son chemin à la suite de Jésus.

Elle fit ses études au collège du Sacré-Cœur (1907-1918). Profondément attachée à sa famille, elle pensait ne jamais pouvoir s'en séparer. Sa générosité lui fit vaincre l'épreuve de trois années d'internat, qui la préparèrent à la séparation définitive d'avec les siens le 7 mai 1919 où elle entra dans la communauté des carmélites de Los Andes.

Juanita avait entendu l'appel du Carmel à 14 ans. Par la lecture des saints de l'Ordre et une correspondance fréquente avec la prieure de Los Andes, elle se prépara si bien qu'on admire la lucidité avec laquelle à 17 ans elle comprenait l'idéal de la carmélite, et l'ardeur avec laquelle elle défendait la vie contemplative que « le monde traite d'inutile ». Elle la choisit par amour du monde, estimant lui être plus utile en témoignant de la dimension spirituelle de l'homme et en contribuant par son sacrifice à ce que le sang du Christ touche l'humanité et la purifie.

Comme carmélite, elle prit le nom de Thérèse de Jésus. Elle ne vécut pas même une année entière au monastère, où elle mourut le 12 avril 1920. Les religieuses assuraient qu'elle était déjà sainte à son entrée. Elle put ainsi consommer en si peu de temps sa course vers la sainteté qu'elle avait commencée très sérieusement bien avant sa première communion.
« Le Christ, ce fou d'amour, m'a rendue folle », disait-elle. Son rêve et son constant effort furent de lui ressembler, de se configurer au Christ. Pour se faire totalement semblable à lui, elle était prête à aller au bout du monde, à traverser le feu s'il l'eût fallu pour lui demeurer fidèle.
Toujours disponible aux autres, s'oubliant elle-même pour les servir joyeusement, elle rendait la vertu aimable et attrayante. Sa vie fut tout à fait ordinaire, équilibrée. Elle atteignit une maturité enviable par la synthèse harmonieuse du divin et de l'humain: oraison, études, devoirs domestiques et le sport qu'elle aimait passionnément, surtout la natation et l'équitation.

Belle jeune fille, sympathique, sportive, joyeuse, équilibrée, serviable et responsable, Thérèse de Los Andes peut entrainer les jeunes à la recherche du Christ et rappeler à tous que vivre l'évangile de l'amour est chemin d'accomplissement personnel.

Par son intercession, le Seigneur répand une abondante pluie de grâces et attire à lui d'innombrables enfants prodigues. Son sanctuaire, où se pressent plus de cent mille pèlerins chaque mois, est devenu le centre spirituel du Chili. Ainsi Thérèse de Los Andes remplit la mission qu'on lui reconnut peu après sa mort: susciter la faim et la soif de Dieu dans notre monde matérialiste.

Thérèse de Jésus de Los Andes a été béatifiée le 3 avril 1987 à Santiago du Chili et solennellement canonisée, le 21 mars 1993, à Rome, par le même Souverain Pontife : le Bx Jean Paul II (Karol Józef Wojtyła, 1978-2005).


Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 18:55

Ste Vissia

vierge et martyre
(† 250)


Martyrologe Romain : À Fermo dans les Marches, sainte Vissia, vierge et martyre.



Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 18:58


Saint Jules I

Pape (35e) de 337 à 352




Jules I travailla à affermir la foi en combattant l'arianisme qui professait que, si le Christ était parfait, en revanche il n'était pas divin.

Son mérite fut d'avoir maintenu le mystère de la Sainte Trinité contre ceux qui tentaient de faire de la doctrine chrétienne un monothéisme à moitié rationaliste, acceptable par tous sans doute, mais éloigné des paroles du Christ lui-même dans leur interprétation fondamentale.

Il fallut six conciles pour que la doctrine trinitaire et christologique puisse exprimer et respecter le mystère essentiel de la foi. Le plus célèbre d'entre eux fut celui que le Pape Jules I réunit à Sardique (actuellement Sofia en Bulgarie).

Au moment où le patriarche d'Alexandrie, saint Athanase, était exilé, Jules I le soutint et le rencontra à Rome.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 19:01



St Zénon

évêque de Vérone
martyr
(† v. 372)


Martyrologe Romain : À Vérone en Vénétie, vers 372, saint Zénon, évêque, dont les travaux et la prédication conduisirent la ville au baptême
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 19:02

St Constantin

évêque de Gap
(† après le 517)


Martyrologe Romain : À Gap en Provence, saint Constantin, évêque.

Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 19:04

St Damien (Damiano)

évêque en Lombardie
(† 697)


Martyrologe Romain : À Pavie en Lombardie, saint Damien, évêque, dont la lettre sur la foi orthodoxe au sujet de la volonté et de l’opération dans le Christ fut lue au troisième Concile de Constantinople.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 19:05

St Basile

évêque dans l'Hellespont
(† 735)


Martyrologe Romain : À Parion dans l’Hellespont, en 735, saint Basile, évêque, qui, à cause du culte des saintes images, endura les verges, les chaînes et l’exil.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 19:07


St Erkembode

évêque de Thérouanne
(† 742)


Martyrologe Romain : Dans le Ponthieu, en 742, saint Erkembode, abbé de Sithiu, qui succéda à saint Bertin et fut en même temps évêque de Thérouanne.

Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 19:09



St Alfier (Alferio)

abbé en Campanie
(† 1050)


Martyrologe Romain : Au monastère de Cava en Campanie, l’an 1050, saint Alfier, fondateur et premier abbé de ce monastère. Auparavant conseiller de Guimard, duc de Salerne, il devint à Cluny disciple de saint Odilon et apprit avec exactitude l’observance de la vie monastique.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 19:10

Bx Laurent

prêtre o.s.h. au XIVe siècle


Martyrologe Romain : Au monastère de Bélem près de Lisbonne, au XIVe siècle, le bienheureux Laurent, prêtre de l’Ordre de Saint-Jérôme, vers qui accouraient en grand nombre les pénitents, en raison de sa profonde piété.

Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   Jeu 11 Avr - 19:13



St David Uribe

prêtre et martyr
(1889-1927)


Martyrologe Romain : À San José, sur la territoire de Chilpancingo au Mexique, en 1927, saint David Uribe, prêtre et martyr, qui pendant la persécution religieuse en ce pays, fut tué d’un coup de revolver dans la nuque.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 12 Avril )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fêtes du jour ( 12 Avril )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Textes Liturgiques du jour : 30 Avril 2015, Temps Pascal
» Voici venir le Huitième Jour (Message de Jésus à J.N.S.R. le 17 Avril 2003)
» Textes Liturgiques du jour : 29 Avril 2015, Temps Pascal
» Textes Liturgiques du jour : 30 Avril 2015, Temps Pascal
» Textes Liturgiques du jour : 14 Avril 2015, Temps Pascal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catholique pratiquant :: Sujets spirituels :: Les Saints du jour-
Sauter vers: