Catholique pratiquant


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Fêtes du jour ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:12 par Ramtruck01

» Psaume du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Lectures du Jour ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Meditation du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:09 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:00 par Ramtruck01

» a-t il quelqu-un?
Dim 24 Avr - 22:43 par Ramtruck01

» Pensées du jour
Dim 20 Sep - 6:26 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Sept )
Dim 20 Sep - 6:24 par Ramtruck01

» Reflexion du Jours ( 20 Sept )
Dim 20 Sep - 6:22 par Ramtruck01

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 Fêtes du jour ( 3 Janv )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Fêtes du jour ( 3 Janv )   Mer 2 Jan - 18:04

Ste Geneviève, vierge à Paris (422-512)
Bx Cyriaque Élie Chavara, prêtre de rite syro-malabar
St Anthère, Pape (19e) de 235 à 236 et martyr
Sts Théopemptos et Théonas, martyrs († v. 304)
St Gordius, martyr († v. 304)
St Daniel de Padoue, diacre et martyr († v. 304)
St Théogène, évêque et martyr († 320)
St Florent, évêque de Vienne († v. 377)
St Lucien (Luciano), évêque en Sicile
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 3 Janv )   Mer 2 Jan - 18:08


Sainte Geneviève

Vierge, Patronne de Paris



Geneviève, naquit au village de Nanterre, vers l'an 422. C'est bien dans une vie comme la sienne que l'on reconnaît la vérité et que l'on trouve la réalisation de cette parole de St Paul : « Dieu choisit dans ce monde les instruments les plus faibles pour confondre l'orgueil et les prétentions des hommes. »

Elle était âgée de sept ans quand St Germain, évêque d'Auxerre, traversa le village de Nanterre, où elle habitait. Éclairé par une lumière divine, le saint discerna cette modeste enfant parmi la foule accourue sur ses pas : « Béni soit, dit-il à ses parents, le jour où cette enfant vous fut donnée. Sa naissance a été saluée par les anges, et Dieu la destine à de grandes choses. » Puis, s'adressant à la jeune enfant, il la confirma dans son désir de se donner tout à Dieu : « Ayez confiance, ma fille, lui dit-il, demeurez inébranlable dans votre vocation ; le Seigneur vous donnera force et courage. »

Depuis ce moment, Geneviève se regarda comme consacrée à Dieu ; elle s'éloigna de plus en plus des jeux et des divertissements de l'enfance et se livra à tous les exercices de la piété chrétienne avec une ardeur bien au-dessus de son âge. Rarement on vit, dans une existence si humble, de si admirables vertus. Elle n'était heureuse que dans son éloignement du monde, en la compagnie de Jésus, de Marie et de son ange gardien.

Geneviève reçut le voile à quatorze ans, des mains de l'archevêque de Paris, et, après la mort de ses parents, elle quitta Nanterre pour se retirer à Paris même, chez sa marraine, où elle vécut plus que jamais saintement. Malgré ses austérités, ses extases, ses miracles, elle devint bientôt l'objet de la haine populaire, et le démon jaloux suscita contre elle une guerre acharnée. Il fallut un nouveau passage de St Germain de Nanterre pour rétablir sa réputation : « Cette vierge, dit-il, sera votre salut à tous. »

Bientôt, en effet, le terrible Attila, surnommé le Fléau de Dieu, envahissait la Gaule ; mais Geneviève prêcha la pénitence, et, selon sa prédiction, Paris ne fut pas même assiégé. La sainte mourut à quatre-vingt-neuf ans, le 3 janvier 512.

D'innombrables miracles ont été opérés par son intercession. Son tombeau est toujours entouré de vénération dans l'église de Saint-Étienne-du-Mont, à Paris. Elle est une des grandes patronnes de la France.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 3 Janv )   Mer 2 Jan - 18:11


Bx Cyriaque Élie Chavara, prêtre de rite syro-malabar



Kuriakos (Cyriaque) Chavara naît en 1805 dans le sud de l’Inde au village de Kainakary (province du Kérala). Il a un frère et quatre sœurs. Ses parents sont des notables du lieu ; ils appartiennent au rite syro-malabar qui, selon la tradition, se rattache en droite ligne à la première évangélisation apostolique en Inde, réalisée par l’Apôtre saint Thomas. C’est pourquoi, les chrétiens de ce rite s’appellent fièrement ‘chrétiens de saint Thomas’. Cyriaque est un enfant très intelligent et très pieux. A onze ans, le Père Palackal le fait venir à son séminaire de Pallipuram. Lorsque ses parents meurent, Cyriaque doit interrompre un moment ses études pour venir en aide à sa famille, puis il les achève au séminaire diocésain central de Verapoly. Il est ordonné prêtre à 24 ans le 29 novembre 1829 par le Vicaire apostolique, Mgr Stabilini.

Le Père Palackal et un prêtre de ses amis projettent de se retirer dans la solitude pour vivre en ermites. Cyriaque se joint à eux. En 1831, ils fondent à Mannanam un couvent dédié à saint Joseph. A côté est érigé un séminaire pour la formation des jeunes de rite syro-malabar, répondant ainsi à un besoin urgent, car les prêtres manquent d’instruction et la vie des fidèles s’en ressent. En 1844, le Vicaire apostolique le charge d’examiner tout le clergé. La même année, au prix de grands efforts, le Père Cyriaque monte une imprimerie. Il crée deux périodiques rédigés dans la langue du pays, le malayalam : un mensuel, ‘la Fleur du Carmel’ et un quotidien, ‘Le Deepika’. Il publie des livres de catéchèse et de prières. Cet apostolat de la presse exerce une profonde influence, encore sensible de nos jours. Pour répondre au désir du Vicaire apostolique, la communauté, dont il est devenu le supérieur, se livre, en plus de sa vie érémitique, à un apostolat marqué par des retraites et des missions paroissiales. Lui-même parcourt toutes les églises du Kérala. L’Institut du Père Cyriaque reçoit son approbation canonique en 1855 et devient ‘Congrégation des Serviteurs de Marie Immaculée du Mont Carmel’ ou ‘Carmes déchaux du Tiers Ordre’. (Actuellement la Congrégation porte le nom de ‘Carmes de Marie Immaculée’ [CMI] ) Quant au Père Cyriaque, il fait profession religieuse le 8 décembre de la même année et prend le nom de Cyriaque Élie de la Sainte Famille’. (On sait que le prophète Élie – qui s’était retiré dans une grotte au Carmel – est vénéré par les Carmes comme le père et l’ancêtre de leur vie érémitique).

Survient alors une grave difficulté qui affecte l’Église de toute la région. Un évêque, Mgr Rocos de rite chaldéen, ordonné en Iraq sans la permission de Rome, vient s’informer de la situation de l’Eglise catholique syro-malabar. (En effet, jusqu’à la fin du 16e siècle, les ‘chrétiens de Saint Thomas’ étaient gouvernés par des prélats chaldéens de Mésopotamie ; ensuite sous l’influence des Portugais des prélats latins leur avaient succédé.) Mais en fait, Mgr Rocos sème le trouble parmi les fidèles en faisant croire qu’il est mandaté par le Saint-Siège. Beaucoup de paroisses syro-malabares se rangent à ses côtés. Il tâche, par des promesses, de gagner le Père Cyriaque à sa cause. Peine perdue : Le Père tient trop à l’unité de l’Église autour du Souverain Pontife pour se laisser entraîner dans le schisme. A force de prières et de douceur, et surtout par l’exemple de sa vie sainte, il finit par ramener l’évêque à la raison. Le bienheureux pape Pie IX lui en témoigne une vive reconnaissance. C’est avec la même gratitude que Jean-Paul II écrit : « Aujourd’hui, l’Église rappelle solennellement avec amour et action de grâce tous ses efforts pour s’opposer aux menaces de la désunion et encourager le clergé et les fidèles à préserver l’unité avec le Siège de Pierre et l’Église universelle. »

Plein de charité, le Père Cyriaque fonde une maison pour les personnes abandonnées et les mourants. Lorsque sévissent des maladies contagieuses, il n’hésite pas à visiter les malades, alors que beaucoup de prêtres se tiennent à l’écart. Il contribue à unifier la liturgie syro-malabar ; il écrit le texte entier d’un bréviaire simplifié à la destination des prêtres. « Il encourage et conseille des familles chrétiennes, convaincu du rôle fondamental de la famille dans la vie de la société et de l’Église » (Id). En 1866, toujours sur la suggestion du Vicaire apostolique de Verapoly, il fonde avec l’aide d’un missionnaire italien une congrégation indienne de femmes, la ‘Congrégation de la Mère du Carmel’. Ainsi, avec l’aide de ces religieuses et religieux, le Père Cyriaque peut voir se réaliser ses espoirs et se multiplier le fruit de ses travaux et initiatives apostoliques. Il répand la dévotion envers l’Eucharistie. Lui-même passe la majeure partie de ses temps libres devant le Saint-Sacrement.

Le jour de sa mort au couvent de Mannanam, le 3 janvier 1871, il bénit sa communauté d’une voix calme et claire, puis il se recueille dans la prière, et rend son âme à Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 3 Janv )   Mer 2 Jan - 18:13


St Anthère, Pape (19e) de 235 à 236 et martyr



Martyrologe Romain : À Rome, au cimetière de Calliste sur la voie Appienne, en 236, la mise au tombeau de saint Anthère, pape, qui, après le martyre de saint Pontien, occupa brièvement le siège épiscopal.

Il était d'ascendance grecque comme son nom l'indique et le Liber pontificalis le confirme. Son bref règne eut lieu pendant la violente persécution de l'empereur Maximin de Thrace (235-238). Premier pape à être enterré dans la crypte pontificale du cimetière de Calixte. Le corps de son prédécesseur Pontien y fut déposé peu après. D'importants fragments de l'inscription gravée sur son tombeau en lettres grecques y ont été trouvés.




Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 3 Janv )   Mer 2 Jan - 18:15

Sts Théopemptos et Théonas, martyrs († v. 304)


Martyrologe Romain : À Nicomédie en Bithynie, vers 304, les saints Théopemptos et Théonas, qui subirent le martyre durant la persécution de Dioclétien.



St Gordius, martyr († v. 304)



Martyrologe Romain : À Césarée de Cappadoce, vers 304, saint Gordien centurion, martyr. Saint Basile le loue comme un véritable émule du centurion présent près de la croix, parce que lui aussi, durant la persécution de Dioclétien, confessa en Jésus le Fils de Dieu.




Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 3 Janv )   Mer 2 Jan - 18:17


St Daniel de Padoue, diacre et martyr († v. 304)


Martyrologe Romain : À Padoue en Vénétie, commémoraison de saint Daniel, diacre et martyr, vers 304.

Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 3 Janv )   Mer 2 Jan - 18:20

St Théogène, évêque et martyr († 320)


Martyrologe Romain : À Parios dans l’Hellespont, l’an 320, saint Théogène, martyr. Appelé comme recrue sous l’empereur Licinius, il refusa de servir dans l’armée au nom de sa foi chrétienne. Il fut emprisonné, soumis à la torture et enfin jeté dans la mer.



St Florent, évêque de Vienne († v. 377)


Martyrologe Romain : À Vienne en Gaule, vers 377, saint Florent, évêque, qui participa au concile de Valence.



St Lucien (Luciano), évêque en Sicile


Martyrologe Romain : À Leontini en Sicile, au VIIIe ou IXe siècle, saint Lucien, évêque.







Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 3 Janv )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fêtes du jour ( 3 Janv )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mercredi 5 Janvier 2011 : Textes de la messe de ce jour
» Saint Gaétan de Thienne et commentaire du jour "Qui perdra sa vie à cause de moi la gardera"
» Sainte Catherine de Sienne et commentaire du jour "Ce que tu as caché aux sages et aux savants,..."
» Mon Dieu, merci de ce jour qui finit
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catholique pratiquant :: Sujets spirituels :: Les Saints du jour-
Sauter vers: