Catholique pratiquant


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Fêtes du jour ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:12 par Ramtruck01

» Psaume du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Lectures du Jour ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Meditation du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:09 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:00 par Ramtruck01

» a-t il quelqu-un?
Dim 24 Avr - 22:43 par Ramtruck01

» Pensées du jour
Dim 20 Sep - 6:26 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Sept )
Dim 20 Sep - 6:24 par Ramtruck01

» Reflexion du Jours ( 20 Sept )
Dim 20 Sep - 6:22 par Ramtruck01

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 Mère Gabrielle (1897-1992)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Mère Gabrielle (1897-1992)   Dim 27 Mar - 19:49


"Si tu aimes, le monde est beau."

"Tous les matins, signons "carte blanche" sur la nouvelle page du livre que nous ouvrons, et laissons Dieu écrire ce qu'Il veut."



Mère Gabrielle (1897-1992)



Avrilia (Aurélie) Papayannis naquit à Constantinople et eut une enfance et une jeunesse heureuse auprès d'une famille aisée et aimante. D'abord infirmière, elle a quarante ans lorsqu'elle part à Londres, avec juste une livre en poche, munie de sa seule confiance en Dieu qui la menait. Gouvernante, elle étudie la chiropodistie, sorte de physiothérapie. Sa vocation se précise alors : secourir les détresses humaines, physiques, psychiques et spirituelles, partout où l’on faisait appel à son aide, à la fois par la présence, le toucher et la parole. Ce qu'elle gagnait alors, elle le donnait presque entièrement aux pauvres, se refusant de faire la moindre réserve. A son retour en Grèce, elle continue de voyager. Elle ira par exemple aux Etats Unis où elle rencontrera Martin Luther King. A la mort de sa mère bien-aimée, Avrilia, qui a alors 56 ans, est conduite en Inde, après un long périple : l’Autriche, la Suisse, l’Italie, Israël, le Liban, la Jordanie…Elle y soigne les lépreux, tout en témoignant du Christ partout où elle va. Cinq ans plus tard, elle entend l’appel à la vie monastique, quitte l’Inde et entre au monastère de Marthe et de Marie à Béthanie. Mère Gavriilia (Gabrielle), comme elle s'appelle dorénavant, y resta rattachée jusqu’en 1966. Elle poursuit ensuite sa vocation d’" itinérante de Dieu ", répondant aux appels des uns et des autres : elle passe environ un an au Kenya dans une mission orthodoxe, soignant les malades, enseignant aux analphabètes. Atteinte d’un cancer, elle retourne à Athènes en 1990 : après quarante jours, pendant la Semaine sainte, le cancer disparaît durant la célébration de la Divine Liturgie. Elle se retire enfin dans un ermitage à l’île de Léros, et elle y recevra le grand schème monastique avant de partir pour son dernier voyage.
La vie de mère Gabrielle est une manifestation vivante de l’abandon à la Providence divine et du don de soi pour le prochain, ceci dès son séjour en Angleterre. Elle avait comme pratique de dire " oui " à tout. En réponse à un missionnaire qui la critiquait parce qu’elle n’avait pas appris de langues indiennes afin d’évangéliser, mère Gabrielle répondait qu’elle avait appris cinq langues : " La première, c’est le sourire, la deuxième les larmes, la troisième le toucher, la quatrième la prière, la cinquième l’amour : avec ces cinq langues je parcours le monde. " Moniale en esprit bien avant de prendre l’habit monastique, elle ne possédait que quelques affaires personnelles, et ne faisait pas d’économies ; elle était prête à accomplir une mission là où l’on l’appelait, sur tous les continents ; elle attendait que Dieu lui donne un signe, qu’il envoie quelqu’un sur son chemin pour lui indiquer ce qu’elle devait faire, et elle le faisait. Tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
levieuxnostalgique

avatar

Messages : 5015
Date d'inscription : 17/12/2008
Localisation : Canada

MessageSujet: Re: Mère Gabrielle (1897-1992)   Lun 28 Mar - 7:45

"Elle avait appris cinq langues : " La première, c’est le sourire, la deuxième les larmes, la troisième le toucher, la quatrième la prière, la cinquième l’amour : avec ces cinq langues je parcours le monde."

L'itinérante de Dieu... Quel témoignage que sa vie!

Le vieux nostalgique
Revenir en haut Aller en bas
 
Mère Gabrielle (1897-1992)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» décès de ma Grand Mère Gabrielle
» DIEU REVÈLE SES ANGES À GABRIELLE BITTERLICH
» 1er Janvier: Sainte Marie Mère de Dieu, Prière pour la Paix
» Saint Anne et Saint Joachim Père et Mère de la très Sainte Vierge, commentaire du jour "La parabole du levain"
» Bienheureuse Mère Térésa de Calcutta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catholique pratiquant :: Sujets spirituels :: Les Saints du jour-
Sauter vers: