Catholique pratiquant


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Fêtes du jour ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:12 par Ramtruck01

» Psaume du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Lectures du Jour ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Meditation du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:09 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:00 par Ramtruck01

» a-t il quelqu-un?
Dim 24 Avr - 22:43 par Ramtruck01

» Pensées du jour
Dim 20 Sep - 6:26 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Sept )
Dim 20 Sep - 6:24 par Ramtruck01

» Reflexion du Jours ( 20 Sept )
Dim 20 Sep - 6:22 par Ramtruck01

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 Le souvenir du pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ramtruck01

avatar

Messages : 8552
Date d'inscription : 26/12/2008
Localisation : Canada

MessageSujet: Le souvenir du pardon   Dim 8 Juin - 6:49

Le souvenir du pardon

Il y a des souvenirs comme ça qui nous imprègnent à jamais. Par exemple, l’impression de paix et de bonheur parfait que m’a donnée la contemplation d’un coucher de soleil à partir de la Rocca Maggiore qui domine la ville d’Assise. J’ai vécu ce moment intense il y a déjà très longtemps, mais il dort en moi et resurgit de temps à autre. C’est lui qui me revient aujourd’hui en exemple pour tenter d’expliquer comment la liturgie de ce mois de juin ravive en nous le souvenir de Pâques. La Pentecôte en donne un dernier éclat. Elle projette la lumière du Ressuscité vers le monde. Et les solennités de la Sainte Trinité et du Saint-Sacrement surtout, qui occupent les dimanches suivants, en récupèrent et distillent les reflets pour qu’ils pénètrent à jamais le temps ordinaire et tout notre être.

La liturgie nous apprend ainsi qui est Dieu. En réalité, son mystère m’échappe. Même si j’ai appris qu’il est Trinité, même si je fais mon signe de croix au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, même si je communie au corps et au sang du Christ, même alors, j’ignorerai ce que Dieu est tant que je ne le laisserai pas devenir en moi ce qu’il est. Et il n’y a pas d’autre chemin pour y parvenir que de m’approprier la demande la plus difficile du Notre Père: «Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons…» Cela exige d’entrer dans la logique de Dieu, d’accueillir son pardon quand un remord me ronge, de permettre à Dieu de faire naître en moi le pardon lorsque je suis prisonnier du face à face stérile avec celui ou celle qui m’a blessé à un point tel que la cicatrice ne se refermera jamais. En un mot, il s’agit de me souvenir tout simplement du pardon.

On peut dire que le souvenir du pardon est à la liturgie et à la vie chrétienne infiniment plus que ce que le souvenir du coucher de soleil d’Assise est à ma vie. Car la lumière du pardon est à la source de la joie pascale, elle est la révélation la plus bouleversante que Dieu a laissée de lui-même à l’humanité. Son souvenir introduit Dieu très concrètement dans notre histoire et il fait entrer celle-ci dans les mœurs de Dieu. Il nous met à l’école de l’Évangile de Dieu qui libère, console, essuie les larmes, brise la haine, ouvre le monde à la lumière du mystère pascal.

Jacques Lison
Revenir en haut Aller en bas
 
Le souvenir du pardon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE PARDON Compilation de textes
» [SOUVENIR] INSEA .. L'art de bizuter !! 2008/2009
» Une belle leçon de pardon....
» Le pardon avec Jean Montbourquette.
» « Souvenir de la nuit du 4 »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catholique pratiquant :: Entre amis :: Témoignages-
Sauter vers: