Catholique pratiquant


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Fêtes du jour ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:12 par Ramtruck01

» Psaume du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Lectures du Jour ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Meditation du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:09 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:00 par Ramtruck01

» a-t il quelqu-un?
Dim 24 Avr - 22:43 par Ramtruck01

» Pensées du jour
Dim 20 Sep - 6:26 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Sept )
Dim 20 Sep - 6:24 par Ramtruck01

» Reflexion du Jours ( 20 Sept )
Dim 20 Sep - 6:22 par Ramtruck01

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 Fêtes du jour ( 09 Juin )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:31

St Éphrem, diacre et docteur de l'Église († 373)
Bse Anna Maria Taigi, mère de famille (1769-1837)
Bx Louis (Luigi) Boccardo, prêtre et fondateur († 1936)
Sts Prime et Félicien, martyrs († 286)
St Diomède, médecin et martyr († IIIe s.)
St Vincent d’Agen, diacre et martyr († IVe s. inc.)
St Maximien (Massimiano), évêque à Syracuse († 594)
St Columba, prêtre et abbé en Irlande († 597)
St Richard, évêque d’Andria en Italie († fin XIIe s.)
Bx Robert Salt, moine et martyr († 1597)
Bx Joseph de Anchieta, prêtre s.j. († 1597)
Bx Joseph Imbert, prêtre et martyr († 1794)
Bx Moïse (Mosè) Tovini, prêtre diocésain à Brescia († 1930)
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:37



Saint Éphrem le Syrien

Diacre et Docteur de l'Église
(† 373)



Ephrem le Syrien, né au IVe siècle, fut le grand poète de la langue syriaque. Il est né de parents chrétiens, d’après ce qui ressort de ses propres écrits, à Nisibe, dans la Haute-Mésopotamie. Cette ville était un avant-poste de l’empire romain oriental et elle remplissait toutes les conditions pour être le point de rencontre entre l’Orient et l’Occident.

Après la chute de Nisibe, en 363, la population chrétienne de la ville fut évacuée et Éphrem finit par arriver à Édesse, qui se trouve à quelque cent cinquante kilomètres plus à l’Ouest, au sud-est de la Turquie, aujourd’hui Urfa.


Éphrem est l’héritier de l’interprétation biblique du judaïsme. Sur ce point S. Brock écrit :

« Et ceci peut être considéré sous deux angles. D’abord en ce qu’il a hérité, comme tout chrétien, de la Bible juive, devenue l’Ancien Testament des chrétiens. Ses œuvres montrent une familiarité intime avec la Bible, particulièrement ses hymnes, qui sont truffées de subtiles allusions littéraires ; il s’attendait, bien sûr, à ce qu’elles soient comprises de ses auditeurs et de ses lecteurs. Et puis, et ceci est encore plus significatif, Éphrem est aussi l’héritier de nombreuses traditions juives étrangères à la Bible, qu’on peut trouver dans la littérature post-biblique de Targum et des Midrash ».

Éphrem passa ces dernières dix années à Édesse. Il est mort le 9 juin 373.


Catéchèse du Pape Benoît XVI :
Saint Éphrem le Syrien :
http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/audiences/2007/documents/hf_ben-xvi_aud_20071128_fr.html

et St. Éphrem le Syrien (pdf):
http://iseo0607.voila.net/StEphrem.pdf


Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:42


Bse Anne-Marie Taigi

Épouse et mère, Tertiaire trinitaire
(1769-1837)


Anna Maria Giannetti Taigi, née à Sienne le 29 mai 1769, suivit son père à Rome où des revers de fortune l'avait contraint d'aller se fixer. La petite passa à peine deux ans à l'école où elle n'apprit qu'à lire. Ses parents faisaient retomber leur amertume sur leur fillette, mais l'angélique pauvrette redoublait de douceur envers eux. Anna-Maria entra très tôt en service afin d'aider ses parents. Elle grandissait, pieuse, travailleuse et coquette, prenant plaisir à se parer. Domenico Taigi, qui travaillait au jour le jour au palais Chigi, homme honnête, rude et prompt à la colère, offrit de l'épouser ; Anna Maria accepta sa proposition de mariage. Dans les premiers temps de son ménage, elle conserva ses habitudes mondaines, aimant à fréquenter le théâtre des marionnettes et à porter des colliers de verroterie.

Après trois ans de cette vie ainsi partagée entre l'amour de Dieu et l'amour du monde, Anna Maria se confessa au Père Angelo de l'Ordre des Servites, se convertit totalement et, avec l'assentiment de son mari, elle se fit recevoir dans le Tiers-Ordre des Trinitaires. Domenico ne demandait qu'une chose : que la maison soit bien tenue et paisible ! Or, les parents d'Anna-Maria vinrent partager la vie du jeune foyer. Depuis leur arrivée, les scènes de criailleries qu'elle apaise de son mieux se répètent tous les jours, car sa mère acariâtre cherche sans cesse querelle à son gendre qui s'emporte facilement. Atténuant les heurts le mieux possible, elle s'empresse auprès de son époux trop vif qui jette le dîner par terre avec la table quand un plat lui déplaît.

Après la mort de sa mère, son père vit aux dépens de sa fille et multiplie disputes sur disputes. Lorsque la lèpre l'atteint, Anna Maria le soigne tendrement et l'aide à mourir chrétiennement. Pour leurs sept enfants, la maison risquait de devenir un enfer, mais elle demeurait si surnaturellement douce, que Domenico affirmera que c'était un vrai paradis chez lui, et que l'ordre et la propreté régnaient partout dans son pauvre gîte. Anna Maria se levait de grand matin pour se rendre à l'église, et communiait tous les jours. Lorsqu'un membre de la famille était malade, pour ne donner à personne l'occasion de se plaindre et de murmurer, elle se privait de la messe et de la communion. Pour suppléer à cette privation involontaire, elle se recueillait pendant les moments libres de la journée.

Anna Maria tenait ses enfants toujours occupés. Après le souper, la famille récitait le rosaire et lisait une courte vie du Saint du jour, puis les enfants se mettaient au lit après avoir reçu la bénédiction. Le dimanche, ils visitaient les malades à l'hôpital. Sa tendresse maternelle ne l'empêchait pas d'appliquer fermement les sanctions méritées. Ses enfants profitèrent avantageusement de cette éducation si équilibrée et devinrent vite l'honneur de leur vertueuse mère et le modèle de leurs camarades.

Sa délicatesse envers les humbles était exquise. Elle nourrissait sa servante mieux qu'elle-même; à une qui cassait la vaisselle par maladresse, elle disait gentiment : « Il faut bien faire gagner la vie aux fabricants de faïence. »

Lors de sa réception comme membre du Tiers Ordre de la Sainte Trinité, Anna Maria s'était offerte comme victime expiatrice pour les péchés du monde. En retour de cette généreuse offrande, Dieu lui accorda la vision permanente d'un globe ou soleil lumineux dans lequel elle lisait les besoins des âmes, l'état des pécheurs et les périls de l'Église. Ce phénomène extraordinaire dura quarante-sept-ans. Surprise au milieu de ses occupations domestiques par les ravissements et les extases, Anna Maria s'efforçait vainement de s'y soustraire. Grâce à elle, les malades avertis de leur fin prochaine mouraient saintement. Comme le sort des défunts lui était révélé, sa compassion pour eux lui inspirait de multiplier ses pénitences afin de libérer au plus tôt ces pauvres âmes qui venaient la remercier de leur délivrance.

Bien que la Anna Maria souhaitait ardemment rester ignorée de tous, une foule de visiteurs composée de pauvres, de princes, de prêtres, d'évêques, du pape même, accourait pour demander conseil à sa sagesse inspirée. Simple et humble, elle répondait tout bonnement en se dérobant aux louanges, refusant toujours le plus petit cadeau.

Or, celle qui répandait ainsi la sérénité et la lumière autour d'elle, fut privée de consolation spirituelle pendant vingt ans, et éprouvait le sentiment très net d'être reléguée en enfer. Pendant sept mois, les angoisses et les ténèbres de son âme s'étant accrues, Anna Maria expérimenta une véritable agonie, n'en continuant pas moins à diriger sa maison comme si de rien n'était. Malgré ses doigts devenus si douloureux, elle cousait beaucoup afin d'assurer le pain quotidien de la maisonnée. La femme du gouverneur de Savoie qui avait obtenu tant de grâces par les prières de la servante de Dieu, voulut lui donner une forte somme d'argent, mais elle la refusa catégoriquement.

Le Lundi Saint, dans une extase, Anna Maria apprit qu'elle mourrait le Vendredi saint, 09 juin 1837. Après avoir béni tous les siens, et les avoir remerciés, elle rendit l'âme dans un cri de bonheur et de délivrance. Il semble que Dieu ait voulu montrer, dans la personne de cette admirable femme, la possibilité d'allier des vertus éminentes et des dons surnaturels exceptionnels à la fidélité aux devoirs les plus humbles et les plus matériels de la vie commune.

Anna Maria Giannetti Taigi fut beatifiée le 30 mai 1920 par le pape Benoît XV (Giacomo della Chiesa, 1914-1922).


Source principale : Marteau de Langle de Cary, 1959, tome II, p. 338-342 (« Rév. x gpm »).

Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:46



Bx Louis Boccardo

Prêtre et fondateur des :
« Filles de Jésus Roi »
(† 1936)



Luigi Boccardo, naît à Moncalieri (Turin) le 9 août 1861. Comme parrain de baptême il eut son frère Giovanni Maria, futur prêtre, béatifié en 1998. Avec des sacrifices, les parents, métayers dans un domaine sur la colline de Moncalieri, qui avaient neuf autres enfants, le firent étudier au collège des pères Barnabites.

Entré au séminaire diocésain en octobre 1875, Luigi fut ordonné prêtre le 07 juin 1884 et nommé vice-curé de son frère, Giovanni Maria. Après même pas un an le chanoine Allamano (béatifié en 1990) l’appela comme vice-recteur et père spirituel des jeunes prêtres du couvent de la Consolation. Plus tard il fut aussi professeur de différentes matières de théologie au Séminaire. Formateur de jeunes prêtres, fondateur et directeur de différentes écoles de religion à la suite de l’exclusion de cette matière du cursus scolaire, don Luigi visitait régulièrement les prisonniers et se consacrait avec un soin particulier au ministère de la confession et à la direction spirituelle. Pendant de longues heures il restait dans son confessionnal au Sanctuaire de la Consolation, accueillant des foules interminables de pénitents de toute classe sociale et formation religieuse.

En 1913 son frère meurt et don Luigi devient supérieur général de la congrégation religieuse fondée par don Giovanni Maria, les « Pauvres filles de Saint Gaëtan », et il quitte le couvent de la Consolation. En 1919 lui est confiée la direction de l’Institut pour aveugles dont il assainit le lourd bilan économique, il organise la vie de la congrégation des Pauvres filles de Saint Gaëtan, construit leur nouvelle maison mère, fonde et dirige la session piémontaise de l’Union apostolique du clergé, écrit des livres et des articles, prêche des dizaines de cours d’exercices spirituels surtout aux prêtres, encourage la construction du sanctuaire de « Jésus-Christ roi et prêtre ».

Le 18 janvier 1932 il fonde les « Filles de Jésus Roi », branche contemplative des « Pauvres filles de SaintGaëtan » accueillant des jeunes non voyants qui consacrent leur vie à la prière et au sacrifice.

Il meurt, sereinement et dans la simplicité, le 9 juin 1936.

Luigi Boccardo a été béatifié le 14 avril 2007, à Turin, église du Santo Volto, par le Card. José Saraiva Martins, Préfet de la Congrégation pour la cause des Saints, qui représentait le Pape Benoît XVI.


Source principale : fides.org (« Rév. x gpm »).

Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:49


Saints Prime et Félicien

Martyrs
(† 280)



Prime et Félicien, appelés, déjà vieux, du paganisme à la foi, se montrèrent dignes de cette grâce par une vie toute de zèle et de charité. Ils furent de ces chrétiens intrépides qui encourageaient les martyrs devant les tribunaux et dans les supplices, nourrissaient les pauvres, faisaient du bien à tous. Sous l'empereur Dioclétien, la persécution devint plus générale et le paganisme fit un dernier effort pour étouffer la religion du Christ dans le sang et le carnage.

Il y avait trente ans que Prime et Félicien bravaient la cruauté des tyrans, quand les prêtres des idoles déclarèrent que leurs dieux irrités ne voulaient plus rendre d'oracles jusqu'à ce que les deux chrétiens Prime et Félicien eussent sacrifié, ou bien eussent reçu le châtiment qu'ils méritaient. Ils sont aussitôt arrêtés, chargés de fers et amenés devant l'empereur.

Prime avait quatre-vingt-dix ans ; il répondit aux menaces du tyran, en lui déclarant qu'il n'y avait pas d'autre Dieu que le Dieu des chrétiens, ni d'autre religion que la leur, et que par conséquent ils étaient prêts à subir la mort plutôt que de trahir leur foi. On les frappa d'abord avec des fouets ; puis bientôt on déchira leur corps par lambeaux avec des tenailles. Les affreuses plaies furent guéries miraculeusement par Jésus-Christ. Quelques jours après, nouvelles tortures et nouveau triomphe ; on fit pleuvoir sur leur chair une grêle de coups de fouets armés de plomb ; pendant ce supplice, ils chantaient les louanges du Seigneur.

Félicien, âgé lui-même de quatre-vingts ans, sut, comme son frère, résister à toutes les tentations et prêcha la foi et le salut à son cruel persécuteur ; mais il fut cloué par les mains et les pieds à un poteau, où on le laissa trois jours entiers sans nourriture ; au bout de ces trois jours, rafraîchi et nourri par les Anges, il parut aussi sain que s'il n'avait pas souffert.

Quant à Prime, on chercha à lui faire croire que son frère avait enfin sacrifié aux idoles : mais il se moqua du juge menteur et lui dit que Félicien était, en prison, heureux comme en Paradis. Cette réponse lui valut des coups de bâtons et le supplice des torches ardentes : « Grâces soient à vous, ô Jésus-Christ, puisque, dans mes tourments, je ne ressens aucune douleur. »

Livrés ensuite aux lions et aux ours, les deux frères les virent venir se coucher à leurs pieds. Enfin le tyran leur fit trancher la tête, le 9 juin de l'an 280.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:50

St Diomède

médecin et martyr
(† IIIe s.)


Martyrologe Romain : À Nicée en Bithynie, saint Diomède, martyr.
Médecin originaire de Tarse, il habitait Nicée en Bythinie. Là, il visitait les prisonniers chrétiens jusqu'au jour où il fut arrêté à son tour. Il fut décapité.



Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:51

St Vincent d’Agen

diacre et martyr
(† IVe s. inc.)


Martyrologe Romain : Au pays d’Agen, peut-être au IVe siècle, saint Vincent, martyr. Alors que les gens du pays faisaient une fête en l’honneur du soleil, il fut conduit au martyre pour le nom du Christ

Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:52

St Maximien (Massimiano)

évêque à Syracuse
(† 594)


Martyrologe Romain : À Syracuse en Sicile, l’an 594, saint Maximien, évêque, qui avait été auparavant à Rome abbé du monastère de Saint-André du Célius, et dont saint Grégoire le Grand a fait souvent mémoire.


Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:54



St Columba

prêtre et abbé en Irlande
(† 597)


Martyrologe Romain : Dans l’île d’Iona, en Écosse, vers 597, saint Columba ou Colum Cille, prêtre et abbé. Né en Irlande et formé aux préceptes de la vie monastique, il établit son monastère dans cette île, qu’il rendit célèbre par la discipline de vie et le culte des lettres. Enfin, recru de vieillesse et prévoyant son dernier jour, il mourut devant l’autel du Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:56

St Richard

évêque d’Andria en Italie
(† fin XIIe s.)



Martyrologe Romain : À Andria dans les Pouilles, à la fin du XIIe siècle, saint Richard, évêque. Anglais d’origine et célèbre par ses vertus, il reçut avec piété les reliques des saints Érasme et Pontien


Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:57


Bx Robert Salt

moine et martyr
(† 1597)


Martyrologe Romain : À Londres, en 1597, le bienheureux Robert Salt, martyr. Moine de la Chartreuse de la ville, au temps du roi Henri VIII, à cause de sa fidélité à l’Église romaine, il fut envoyé en prison à Newgate, où il mourut de faim.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 19:59


Bx Joseph de Anchieta

prêtre s.j
(† 1597)


Martyrologe Romain : À Reritiba au Brésil, en 1597, le bienheureux Joseph de Anchieta, prêtre de la Compagnie de Jésus. Né aux îles Canaries, il passa presque toute sa vie au Brésil, en se dépensant sans compter et avec fruit aux œuvres missionnaires.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 20:02



Bx Joseph Imbert

prêtre et martyr
(† 1794)


Martyrologe Romain : Dans la baie devant le port de Rochefort, en 1794, le bienheureux Joseph Imbert, prêtre et martyr. Ancien membre de la Compagnie de Jésus, nommé vicaire apostolique de Moulins par le pape Pie VI pendant la Révolution française, il fut, en raison de son sacerdoce, détenu d’abord à Moulins puis déporté sur un bateau négrier, sur lequel il mourut de maladie contagieuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Sam 8 Juin - 20:07



Bx Moïse (Mosè) Tovini

prêtre diocésain à Brescia
(† 1930)



Né en 1877, Moïse Tovini est ordonné prêtre en 1900. De 1904 à sa mort, il enseigne au séminaire de Brescia dont il deviendra supérieur en 1926. Il organise aussi des cours de religion pour les professeurs pendant les vacances scolaires. La formation des futurs prêtres et la catéchèse furent les axes de son apostolat. Il fut le professeur de Paul VI qui avait une grande estime pour lui.

Béatifié le 17 septembre 2006
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
levieuxnostalgique

avatar

Messages : 5015
Date d'inscription : 17/12/2008
Localisation : Canada

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   Dim 9 Juin - 8:11


Deux hommes de grande foi
tenaces et généreux.

Saints Prime et Félicien
Martyrs

"Une vie toute de zèle et de charité.
Ils furent de ces chrétiens intrépides "

lLe vieux nostalgique

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 09 Juin )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fêtes du jour ( 09 Juin )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensée du jour : 21 Juin
» Textes Liturgiques du jour : 6 Juin 2016, Temps Ordinaire
» Textes Liturgiques du jour : 9 Juin 2016, Temps Ordinaire
» Textes Liturgiques du jour : 10 Juin 2016, Temps Ordinaire
» Textes Liturgiques du jour : 13 Juin 2016, Temps Ordinaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catholique pratiquant :: Sujets spirituels :: Les Saints du jour-
Sauter vers: