Catholique pratiquant


 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Fêtes du jour ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:12 par Ramtruck01

» Psaume du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Lectures du Jour ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:11 par Ramtruck01

» Meditation du jours ( 25 Avril )
Dim 24 Avr - 23:09 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Avril )
Dim 24 Avr - 23:00 par Ramtruck01

» a-t il quelqu-un?
Dim 24 Avr - 22:43 par Ramtruck01

» Pensées du jour
Dim 20 Sep - 6:26 par Ramtruck01

» Les Tweet(s) du Pape ( Sept )
Dim 20 Sep - 6:24 par Ramtruck01

» Reflexion du Jours ( 20 Sept )
Dim 20 Sep - 6:22 par Ramtruck01

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 Fêtes du jour ( 02 Mai )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Fêtes du jour ( 02 Mai )   Jeu 2 Mai - 7:57

St Athanase, évêque et docteur de l'Église
St Antonin (Antonino), archevêque o.p. à Florence
St José María Rubio Peralta, prêtre s.j.
Ste Flamine, vierge et martyre († IVe s.)
Sts Hesper et Zoé et leurs enfants, martyrs († IIe s.)
St Félix, diacre et martyr († IVe s.)
Sts Vindémial et Longin, évêques et martyrs († 483)
St Gaubert (Waldebert), moine († v. 665)
Ste Wiborade, vierge et martyre († 926)
Bx Nicolas Hermansson, évêque en Suède († 1391)
Bx Guillaume Tirry, prêtre o.s.a. et martyr († 1654)
St Joseph Nguyen Van Luu, martyr († 1854)
Bx Boleslas Strzelecki, prêtre et martyr († 1941)
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 02 Mai )   Jeu 2 Mai - 8:00



Saint Athanase

Évêque et docteur de l'Église




Athanase, né vers 295, connut dans son enfance les dernières persécutions. Il était sans doute déjà diacre de l'évêque Alexandre d'Alexandrie lorsqu'il écrivit le « Contra gentes et de incarnatione Verbi » qui est à la fois une apologie contre les païens et un exposé des motifs de l'Incarnation. Diacre, il accompagna au concile de Nicée (325) son évêque auquel il succéda en juin 328.

Énergique, intelligent et instruit, il visita entièrement tout son diocèse fort agité par les hérétiques ariens et mélétiens. Après avoir deux fois refusé à l'empereur Constantin de recevoir Arius, il dut se disculper des accusations des mélétiens à Nicomédie (332) et à Césarée de Palestine (333). Refusant une troisième fois de réconcilier Arius, Athanase fut cité à comparaître devant le concile de Tyr (335) d'où, n'ayant trouvé que des ennemis, il s'enfuit à Constantinople pour plaider sa cause devant l'Empereur qui le condamna à l'exil.

Pendant qu'Athanase, déposé par le concile de Tyr, était en exil à Trêves, les troubles étaient si forts à Alexandrie qu'on n'osa pas lui nommer un successeur. Après la mort de Constantin Ier (22 mai 337), Constantin II le rendit à son diocèse (17 juin 337) où il arriva le 23 novembre 337. Les ariens élurent Grégoire de Cappadoce qui, avec l'appui du préfet d'Égypte, s'empara des églises d'Alexandrie qu'Athanase dut quitter (mars 339).

Réfugié à Rome, il fut réhabilité par un concile réuni sous le pape Jules Ier mais il dut attendre la mort de son compétiteur et l'amnistie de l'empereur Constance pour rentrer dans son diocèse (21 octobre 346). Constance reprit les hostilités contre Athanase qui fut de nouveau chassé d'Alexandrie (356) et dut se réfugier dans la campagne égyptienne jusqu'à la mort de l'Empereur dont le successeur, Julien, rappela immédiatement les exilés (361).

Rentré le 21 février 362, Athanase fut encore condamné à l'exil le 23 octobre 362 mais Julien ayant été tué dans la guerre contre les Perses (26 juin 363), son successeur, Jovien, vrai catholique, le rappela. Jovien mourut accidentellement (février 364) et son successeur, Valens, arien, chassa de nouveau Athanase d'Alexandrie le 5 octobre 365 où il l'autorisera à revenir le 1er février 366. Athanase mourut dans la nuit du 2 au 3 mai 373.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 02 Mai )   Jeu 2 Mai - 8:02



Saint Antonin

Archvêque o.p. à Florence




Antonino Pierozzi de Forciglioni, plus connu comme saint Antonin, naquit à Florence en 1389.

A quinze ans il alla s'offrir aux Dominicains de Fiesole. Le supérieur, voyant cet enfant si délicat, craignit qu'il ne pût s'astreindre aux austérités de la règle :

« Qu'étudiez-vous ? dit-il à Antonin.

“Le Droit canonique.” »

« Eh bien! ajouta le religieux pour le décourager, quand vous saurez le Droit par cœur, nous vous recevrons. »

Un an après, Antonin revenait, possédant toute la science demandée. C'était un signe clair de l'appel divin, et les religieux n'eurent pas à se repentir de l'avoir admis, car il devint bientôt de tous le plus humble, le plus obéissant, le plus mortifié, le plus régulier.

L'onction sacerdotale l'éleva plus haut encore, et toutes les fois qu'il offrait le saint Sacrifice, on le voyait baigné des larmes de l'amour divin. Tour à tour prieur en huit couvents, il en renouvela la ferveur et la discipline. Quand il apprit, au retour de la visite d'un de ses monastères, sa nomination à l'archevêché de Florence, fuir et s'ensevelir dans la solitude fut sa première pensée ; mais on le mit dans l'impossibilité de réaliser son projet. Il entra dans sa cathédrale pieds nus ; sa tristesse faisait contraste avec la joie de son peuple.

Antonin sut concilier les obligations de l'épiscopat avec l'austérité monastique. Sa maison ressemblait plus à un couvent qu'à un palais, et dame Pauvreté y tenait seule lieu de train et d'équipage. Il n'avait point de buffets ni de tapis, ni de vaisselle d'argent, ni de chevaux, ni de carrosses ; il accepta dans sa vieillesse un mulet, dont il ne se servait que par besoin. Jamais il ne refusait à un pauvre qui lui tendait la main ; s'il se trouvait sans argent, il vendait ses pauvres meubles pour subvenir à leurs besoins ; il alla même jusqu'à se dépouiller pour couvrir des misérables.

Homme de prière, il le fut au point qu'il semblait être toujours en retraite ; mais il était aussi homme des saintes études ; il passait les nuits au travail, et c'est à cette privation de sommeil que nous devons ses précieux ouvrages.

Sa grande fermeté, jointe à son immense charité, opéra à Florence un bien incalculable. Un jour que l'autorité civile menaçait de le chasser, à cause d'une mesure pleine de vigueur qu'il avait prise, il dit : « Chassez-moi, je trouverai toujours un asile ! » Et il montrait une clef de couvent pendant à sa ceinture.

Il mourut à Florence le 2 mai 1459, à soixante-dix ans. Son nom reste dans l'Église comme le nom d'un des plus savants canonistes qui l'aient illustrée.
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 02 Mai )   Jeu 2 Mai - 8:05


Saint José María Rubio Peralta

Prêtre s.j. « l'apôtre de Madrid »




José María Rubio Peralta est né à Dalías (Almería) le 2 juillet 1864 au sein d'une famille très nombreuse.

Il fréquenta le séminaire de Grenade et de Madrid, où il fut ordonné prêtre en 1887. Il exerça son ministère sacerdotal dans les paroisses de Chinchón et Estremera. Il fut professeur de séminaire, notaire de la Curie et chanoine des Moniales de Saint-Bernard.

En 1906, il entra dans la Compagnie de Jésus et exerça son ministère pastoral à Madrid, où il demeura jusqu'à sa mort, à Aranjuez le 2 mai 1929.

Formé à l'école des Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola, ayant une profonde vie spirituelle nourrie par l'amour de l'Eucharistie et la dévotion pour le Cœur de Jésus, il se consacra à réconcilier les pénitents, à prêcher l'Évangile sous une forme simple, et à l'attention pastorale et sociale dans les quartiers les plus pauvres de Madrid. Il s'engagea au service de la formation des laïcs, pour qu'ils se comportent en chrétiens au sein de leur famille, dans leur profession et dans la société. Il promut l'œuvre des « Marías de los Sagrarios » (Marie des Tabernacles).

Dès cette époque on l'appelait déjà « l'apôtre de Madrid ».

José María Rubio Peralta fut béatifié le 6 octobre 1985, à Rome, et canonisé le 4 mai 2003, à Madrid, par le Bx Jean-Paul II (>>> Homélie du Pape).
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Jade
Admin
avatar

Messages : 11246
Date d'inscription : 16/12/2008
Localisation : Canada-Québec

MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 02 Mai )   Jeu 2 Mai - 8:07

Sainte Flamine

Vierge et martyre à Nicomédie



Flamine est honorée notamment dans le Morbihan (Gestel) et en Auvergne (Davayat) le 2 mai. Du latin signifiant le souffle de la flûte et, par extension, l'Esprit-Saint.

Les récits divergent sur ses origines:
Sainte Flamine, selon les hagiographes, serait née à Nicomédie en Asie mineure, elle aurait souffert le martyr sous le règne de Dioclétien autour 285 et 303. Mais, selon la tradition populaire, elle aurait été la fille d’un patricien dont la villa s’élevait à l’emplacement de l’actuel château de Montaclier.

Connue pour son zèle dans la propagation du christianisme, elle fut dénoncée au Gouverneur qui envoya des soldats pour la mettre à mort. Elle tenta de s’enfuir et finit sa course au pied d’une pierre à laquelle elle s’agrippa. Nul ne put l’en arracher. Pour en finir, on lui trancha la tête qu’on jeta dans le puits creusé sous le temple en ruine de Teutatès. Plus tard, sur le temple fut construite une église qui abrite toujours le puits de Ste Flamine. L’eau en est miraculeuse. Un chef barbare y retrouva la vue.

Depuis 950, les reliques de sainte Flamine sont honorées à Davayat. L’édifice renferme, sur le coté gauche du chœur, la chasse de Ste Flamine en bois sculpté et doré qui fut offerte en 1665 par le marquis de Combronde (comte de Brion) en remerciement de la guérison en 1662 de sa fille aveugle.

On invoque sainte Flamine pour obtenir la guérison des yeux ou pour conserver une bonne vue.

On l'invoque spécialement pour l'inflammation de l'iris
Revenir en haut Aller en bas
http://catholiquepratiquant.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fêtes du jour ( 02 Mai )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fêtes du jour ( 02 Mai )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Gaétan de Thienne et commentaire du jour "Qui perdra sa vie à cause de moi la gardera"
» Sainte Catherine de Sienne et commentaire du jour "Ce que tu as caché aux sages et aux savants,..."
» Mon Dieu, merci de ce jour qui finit
» Saint Marc et commentaire du jour "Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création"
» Fête de la Pentecôte et commentaire du jour "De la Pentecôte juive à la Pentecôte chrétienne"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Catholique pratiquant :: Sujets spirituels :: Les Saints du jour-
Sauter vers: